La Solitude et la Société

Eckhart Tolle

Ne pas réagir à l'ego des autres est l'une des façons les plus efficaces non seulement de dépasser l'égo chez vous, mais également de participer à la dissolution de l'égo collectif.
Una delle vie più efficaci per andare al di là del vostro ego, ma anche per dissolvere l'ego collettivo umano, è proprio il non reagire all'ego degli altri.

Lac Baïkal - RussieNeiges et glaciers   La Solitude et la Société   L'Orgueil et l'Humilité

Léon Tolstoï

leon-tolstoi.jpegFemmes-mères, c'est vous qui tenez entre vos mains le salut du monde !
Donne-madri, siete voi che tenete fra le vostre mani la salvezza del mondo !

Europe Centrale et Orientale vidéos  La Solitude et la Société

 

"Désir et travail, fondements d'une nouvelle église ?

Désir et travail, fondements d'une nouvelle église ?

Si nous vivions encore en des temps très anciens, cette phrase pourrait être comprise de la façon suivante :

"Déception et souffrance, fondements d'une nouvelle assemblée du peuple ?"


Désir
Le sens que nous attribuons aujourd'hui au mot "désir" est synonyme de "souhait", "volonté d'obtenir". Mais il n'en a pas toujours été ainsi.

En réalité, le mot "désir" est issu du verbe latin "desiderare", dérivé lui-même de "sidus", "sideris" (constellation, astre, étoile).

Ciel constelléAu sens littéral, "desiderare" signifie "cesser de contempler l'étoile, l'astre".
Rappelons qu'en français, le verbe "sidérer" qui signifie "être ébahi, stupéfait" vient du latin "siderari" : subir l’influence néfaste des astres.  
"Desiderium" et "desiderata" signifiaient à la fois "désir" et "regret", car "desiderare", c'était regretter, déplorer la perte de quelque chose ou de quelqu'un, éprouver de la nostalgie pour un astre disparu.
"Desiderare", qui était propre au vocabulaire des augures de l'Antiquité, signifiait "regretter l’absence de l’astre, du signe favorable à la destinée", par opposition au verbe "considerare", considérer, contempler sa présence et par extension, l'examiner attentivement.  
De même chez les marins d'antan, "desiderare", c'était constater l’absence d’un astre, ce qui associait ce verbe à sentiment de déception.

Travail
Le mot "travail" provient du latin "tripalium". Le tripalium était un instrument d’immobilisation à trois pieux utilisé par les Romains et destiné à torturer les esclaves rebelles.
Tripalium
C'était également un instrument servant à ferrer de force les chevaux rétifs.
Au XIIe siècle, le mot travail avait pour signification "
tourment, souffrance", le métier en tant que tel étant plutôt désigné par "labeur", du latin "labor" (peine, effort), donnant également "labour" au sens spécifique de travail dans les champs puis, plus tard, de sillonner la terre.
Ainsi,durant des siècles, "travail" a été l'incontournable synonyme de "souffrance".
De nos jours, nous lui préférons souvent le terme plus sophistiqué "d'activité professionnelle" ou celui plus approprié de "métier" . Métier : de l’ancien français "mestier", issu du latin "ministerium", service, qui donna également au Xe siècle "ministère", c'est-à-dire "service, office".
Notons qu'à la fin du XIIe siècle, une "femme de mestier" désignait une prostituée.
En revanche, "travail" a conservé son sens originel en matière d'accouchement ou de mise bas chez les animaux ; on parle alors de "phases de travail".


Église
PériclèsLe mot "église" provient du grec ancien "ekklesia" signifiant "assemblée du peuple", lui-même issu du verbe "ekkaleô", "convoquer, appeler au-dehors".
À l'avènement de l'ère chrétienne, il a été assimilé
au culte, à ses officiants et aux édifices religieux permettant aux croyants de se réunir. 

L'alliance des mots désir, déception et regret serait-elle donc inéluctablement scellée ?

Celle du travail et de la souffrance est-elle indissoluble pour jamais ?

La grande assemblée du peuple de la terre sera-t-elle l'église de demain, et ne pourrait-elle se constituer que sur la base du regret et de la souffrance ?

Autant de questions qui, depuis des lustres, agitent les méninges de nombreux penseurs.

Abbaye de Sénanque, Gordes - France

Tahar Ben Jelloun

tahar-ben-jelloun.jpegLa nature crée des différences ; la société en fait des inégalités.
La natura ha creato delle differenze, la società ne ha fatto delle disuguaglianze.

Afrique du Nord  La Solitude et la Société

George Bernard Shaw

Ne faites pas aux autres ce que vous voudriez qu’ils vous fassent. Il se peut que leurs goûts soient différents des vôtres. 
Non fare agli altri ciò che vorresti che loro facessero a te. Possono avere gusti diversi dai tuoi.

Le Puy Mary, Cantal - France

Paysages   La Solitude et la Société

André Gide

Dans un monde où tout le monde triche, c'est l'homme vrai qui fait figure de charlatan. 
In un mondo dove ognuno bara è l'uomo onesto che fa la figura del ciarlatano.

Mouettes

Mers et Océans   Animaux   La Justice et l'Injustice   La Solitude et la Société

Omar Khayyam

Avant notre venue, rien de manquait au monde ; après notre départ, rien ne lui manquera.
Prima del nostro arrivo niente mancava al mondo ; dopo la nostra partenza, niente gli mancherà.

Île Marguerite - Venezuela

Mers et Océans   La Vie et la Mort

Georges Clémenceau

georges-clemenceau.jpegLes fonctionnaires sont un petit peu comme les livres d'une bibliothèque. Ce sont les plus hauts placés qui servent le moins.
I funzionari sono come i libri di una biblioteca: quelli piazzati piu' in alto sono quelli che servono di meno.États-Unis musique   La Solitude et la Société

Théodore Roosevelt

Je ne me préoccupe pas de l'opinion des autres quant à ce que je fais, mais de ce que moi j'en pense.
Non mi preoccupo dell'opinione degli altri rispetto a quello che faccio, ma di quel che penso io.

Iceberg Neiges et glaciers   La Solitude et la Société

Proverbe polonais

pologne.jpegLe paysan meurt de faim et son maître de gourmandise.
Il contadino muore di fame e il suo padrone muore dalla golosità.Europe Centrale et Orientale vidéos  Proverbes  La Solitude et la Société

Georg Wilhelm Hegel

hegel.jpegL'expérience et l'histoire nous enseignent que peuples et gouvernements n'ont jamais rien appris de l'histoire, qu'ils n'ont jamais agi suivant les maximes qu'on aurait pu en tirer. 
L'esperienza e la storia ci insegnano che popoli e governi non hanno mai imparato nulla dalla storia, né mai agito in base a principi da essa dedotti. 

Civilisations  Le Passé et l'Avenir  La Solitude et la Société

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×