Blog

Chaque mot souligné est un lien interactif renvoyant sur une page de citations par thème avec photos. En cliquant sur les photos, vous entrerez dans l'album.

Sourire soleil

Franklin Roosevelt

franklin-roosevelt.jpegLes caresses n'ont jamais transformé un tigre en chaton.
Le carezze non hanno mai trasformato una tigre in un gattino.

États-Unis musique  L'Apparence et l'Illusion

Chilon de Sparte (Chilone)

chilon-de-sparte.jpegTrois choses sont difficiles : garder un secret, bien employer son temps et supporter les injustices 
Serbare i segreti, impiegare bene il tempo e sopportare le ingiustizie sono tre cose molto difficili. 

Europe du Sud-Est vidéos   Europe du sud-est musique   La Facilité et la Difficulté   La Justice et l'Injustice

Élie Wiesel

elie-wiesel.jpegUn homme sans passé est plus pauvre qu'un homme sans avenir.
Un uomo senza passato è più povero di un uomo senza futuro.

Civilisations  Le Passé et l'Avenir

Dans la rue des parfumeurs

Fatih Sultan Mehmet Han

Un éboueur entra dans la rue des parfumeurs et tomba inanimé.  
Des passants tentèrent de le ranimer en lui faisant respirer de suaves essences : son état ne fit qu'empirer.
Un ancien éboueur vint à passer. Il jugea la situation d'un coup d'oeil, mit sous le nez de son confrère des déchets infects : celui-ci reprit aussitôt connaissance.
"Ça, c'est du parfum !" s'écria-t-il.

Vous devez vous préparer pour la transition : il n'y aura alors aucune des choses auxquelles vous vous êtes habitué.
Après la mort, votre identité devra répondre à des incitations, des impressions dont vous pouvez avoir un avant-goût ici.
Si vous restez attaché par habitude au petit nombre de choses dont vous avez l'expérience, votre condition sera misérable, comme celle de l'éboueur dans la rue des  parfumeurs.

 

Idries Shah : "Contes derviches"

Umberto Eco

La sagesse ne consiste pas à détruire les idoles, mais à ne jamais en créer. 
La saggezza non sta nel distruggere gli idoli, sta nel non crearne mai.

Nébuleuse du Crabe - Constellation du Taureau

Univers   La Sagesse et la Folie   La Foi et la Religion

Christine de Suède

Il faut être plus avare de son temps que de son argent ; cependant on prodigue cet inestimable trésor si pitoyablement. 
Bisogna essere più avari del proprio tempo che del proprio denaro. Eppure questo tesoro inestimabile si sperpera in modo tanto deplorevole.

Désert de Namibie

Déserts   La Vie et la Mort

Paracelse

Ne sois pas un autre si tu peux être toi-même. 
Non essere un altro se puoi essere te stesso.

Bora Bora - Polynésie française

Mers et Océans  L'Être et l'Avoir  

Cornelius Nepos

C'est son caractère qui fait à chacun sa destinée. 
È il carattere quello che segna il destino di ciascuno.

Landmannalaugar - Islande

Paysages  La Liberté et le Destin

Heinrich Heine

La liberté d'opinion suppose d'en avoir une. 
La libertà di opinioni presume che se ne abbiano.

Le Mont Cervin - France

Neiges et glaciers   L'Être et l'Avoir   La Liberté et le Destin

Alexander Pope

D'aucuns louent le matin ce qu'ils critiquent le soir, mais il pensent toujours que la dernière opinion est la bonne. 
Alcuni lodano la mattina ciò che alla sera criticano ; ma pensano sempre che l'ultima opinione è quella giusta.

Orage

Ciels et nuages   La Parole et le Silence

"Désir et travail, fondements d'une nouvelle église ?

Désir et travail, fondements d'une nouvelle église ?

Si nous vivions encore en des temps très anciens, cette phrase pourrait être comprise de la façon suivante :

"Déception et souffrance, fondements d'une nouvelle assemblée du peuple ?"


Désir
Le sens que nous attribuons aujourd'hui au mot "désir" est synonyme de "souhait", "volonté d'obtenir". Mais il n'en a pas toujours été ainsi.

En réalité, le mot "désir" est issu du verbe latin "desiderare", dérivé lui-même de "sidus", "sideris" (constellation, astre, étoile).

Ciel constelléAu sens littéral, "desiderare" signifie "cesser de contempler l'étoile, l'astre".
Rappelons qu'en français, le verbe "sidérer" qui signifie "être ébahi, stupéfait" vient du latin "siderari" : subir l’influence néfaste des astres.  
"Desiderium" et "desiderata" signifiaient à la fois "désir" et "regret", car "desiderare", c'était regretter, déplorer la perte de quelque chose ou de quelqu'un, éprouver de la nostalgie pour un astre disparu.
"Desiderare", qui était propre au vocabulaire des augures de l'Antiquité, signifiait "regretter l’absence de l’astre, du signe favorable à la destinée", par opposition au verbe "considerare", considérer, contempler sa présence et par extension, l'examiner attentivement.  
De même chez les marins d'antan, "desiderare", c'était constater l’absence d’un astre, ce qui associait ce verbe à sentiment de déception.

Travail
Le mot "travail" provient du latin "tripalium". Le tripalium était un instrument d’immobilisation à trois pieux utilisé par les Romains et destiné à torturer les esclaves rebelles.
Tripalium
C'était également un instrument servant à ferrer de force les chevaux rétifs.
Au XIIe siècle, le mot travail avait pour signification "
tourment, souffrance", le métier en tant que tel étant plutôt désigné par "labeur", du latin "labor" (peine, effort), donnant également "labour" au sens spécifique de travail dans les champs puis, plus tard, de sillonner la terre.
Ainsi,durant des siècles, "travail" a été l'incontournable synonyme de "souffrance".
De nos jours, nous lui préférons souvent le terme plus sophistiqué "d'activité professionnelle" ou celui plus approprié de "métier" . Métier : de l’ancien français "mestier", issu du latin "ministerium", service, qui donna également au Xe siècle "ministère", c'est-à-dire "service, office".
Notons qu'à la fin du XIIe siècle, une "femme de mestier" désignait une prostituée.
En revanche, "travail" a conservé son sens originel en matière d'accouchement ou de mise bas chez les animaux ; on parle alors de "phases de travail".


Église
PériclèsLe mot "église" provient du grec ancien "ekklesia" signifiant "assemblée du peuple", lui-même issu du verbe "ekkaleô", "convoquer, appeler au-dehors".
À l'avènement de l'ère chrétienne, il a été assimilé
au culte, à ses officiants et aux édifices religieux permettant aux croyants de se réunir. 

L'alliance des mots désir, déception et regret serait-elle donc inéluctablement scellée ?

Celle du travail et de la souffrance est-elle indissoluble pour jamais ?

La grande assemblée du peuple de la terre sera-t-elle l'église de demain, et ne pourrait-elle se constituer que sur la base du regret et de la souffrance ?

Autant de questions qui, depuis des lustres, agitent les méninges de nombreux penseurs.

Abbaye de Sénanque, Gordes - France

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×