Aurore boréale

Aurore boréale

Khalil Gibran : Si tu aimes quelqu'un, laisse-le partir ! S'il revient, c'est qu'il a toujours été là, s'il ne revient pas, c'est qu'il ne l'a jamais été.
  • 2 votes. Moyenne 5 sur 5.

Ajouter un commentaire

Anti-spam