"Avoir du talent"

Connaissiez-vous l'origine de l'expression "Avoir du talent" ?

Vincent Van Gogh, 30 mars 1853-  29 juil 1890-  autoportrait

Avoir du talent signifie "être doué" pour quelque chose en particulier.

À l'origine, le talent - du latin "talentum", issu du grec ancien "talanton" (l'étalon) - est une unité monétaire utilisée à l'époque de la Grande-Grèce et jusque sous l'Empire romain.

BibleL’influence des Textes Sacrés, notamment de l’Evangile, dans l’évolution des langues occidentales a été très importante. L’histoire du mot "talent" en est un bon exemple. Dans la "Parabole des talents" (Matthieu 25, 14-30), le talent représente une somme d’argent. La traduction de la Bible en français au XVIe siècle et l’étude du texte dans les milieux protestants font connaître cette parabole.
À partir du début du XVIIe siècle, dans les commentaires et les sermons, ce sens concret a figuré les "dons confiés par Dieu". 
Niccolo Paganini Gènes 27 oct 1782 - Nice 27 mai 1840Talent prit alors le sens de "capacité, habileté, supériorité dans un art, un métier", ce qui éclipsa la précédente signification.

Talent, talen ou talan.
Il existe souvent des mots dont l'assonance et l'homonymie sont parfois trompeuses.
Dans les régions où l'on parle des langues gallo-romanes, et en particulier dans les zones où les langues littéraires ont eu moins d’influence, le sens abstrait de certains mots définissant un état d’esprit, ou une intention a évolué vers un sens de plus en plus concret.
En occitan par exemple, le cheminement du mot "talent" a rejoint à la notion de "désir, d'envie", qui existe encore en Provence, jusqu'à signifier "désir de manger, faim" en Languedoc, en Gascogne et en Wallonie.

Gérard Philip, Cannes 4 déc. 1922 - Paris 25 nov. 1959L’expression occitane "avé talent" ne signifie donc pas obligatoirement "avoir du talent" au sens "être doué".
Le "talent" occitan et le "talent" français ont la même origine mais ils sont le résultat de cette évolution différente.
Le "talent" français est récent et littéraire, il date du XVIe siècle, alors que le "talen(t)" occitan est beaucoup plus ancien, comme dans "passa talent" (souffrir de faim).
"Lou pan à la dènt fa veni la talènt" (le pain à la dent fait venir l’envie de manger).

N.B. Au Québec, le mot "talent" a conservé son sens originel et "Ne pas avoir de talent" signifie "Avoir du mal à gérer son argent ou à en gagner."

Un peu d'histoire
A l'origine les hommes pratiquaient le troc, c'est-à-dire qu'ils échangeaient entre eux les produits de la terre ou de la mer contre les produits dont ils avaient besoin.
Le troc, qui est en fait un paiement en nature, devait se révéler au cours des siècles peu pratique compte tenu de l'accroissement des échanges commerciaux entre les Cités Etats, car s'il est facile d'échanger un bœuf contre un boisseau de blé, il est beaucoup plus délicat de troquer un troupeau entier contre mille boisseaux de blé.
Lingot de cuivre (talent) IIe millénaire av. J.C. 70 80 cmOn imagina alors la création d'un étalon d'échange, le "talanton" utilisable en tous lieux : c'est ainsi que fut créé le "talent".
L'apparition des talents ou "lingots à peau de bœuf" coïncide avec le début du commerce du cuivre dans le bassin méditerranéen (environ 1600 avant J.C).
Les premiers lingots découverts proviennent de la Crète.
Le talent était en bronze coulé en forme de peau de bœuf et représentait une valeur marchande. Exemple : 1 talent = 10 bœufs = 10 boisseaux de blé.
Il pesait environ 25 à 29 kg, ce qui s'avéra bientôt peu pratique compte tenu des poids à véhiculer. Certains archéologues émettent l'idée que leur forme particulière permettait probablement une prise manuelle aisée, ce qui serait l'indice d'un commerce facile et légitime. D'autres pensent qu'ils étaient destinés à être transformés plutôt qu'à être conservés comme biens de prestige.

On imagina alors l'invention d'une véritable monnaie métallique qui puisse circuler facilement entre les nations et dont la valeur serait garantie par l'état émetteur.
1 3 de state re en electrum 650 610 avant j cLe Statère valait deux Drachmes, la Drachme était divisée en six Oboles. Le métal utilisé était l'argent, l'electrum et l'or. Pour fabriquer des pièces durables, on ajoutait un peu de cuivre, (afin d'en maintenir l'aloi).
Au-delà de ces subdivisions, il existait des unités de compte : la Mine (100 drachmes) et le Talent (6000 drachmes). Te tradrachmeLe talent avait un poids légal de 60 mines, soit 25,86 kg d'argent. Ce poids variait selon les pays où il était en usage.

A titre d'exemple, aux temps des diadoques (les généraux qui se disputèrent l'empire d'Alexandre le Grand à sa mort en 323 av. J.-C.), une drachme valait une journée de travail qualifié.

 

Charles baudelaire paris 9 avril 1821 31 aou t 1867

 

Expressions Des Racines et des Lettres

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×